Ecrit le 2 jan. 1998

 

 

j'écris

Des mots et des pensées
Des pensées de mots
Des mots dépensés
Qui n'ont plus cours
Ou bien encore sont trop long
Quel doux récit
De vive voix
Mon caractère s'emporte
Mes impressions se pressent
Tout n'est que mot
Et le mot est un tout
Ce tout tient en une phrase
Qui parfois ne tient plus
Parfois se casse
Romp
Fini le cercle des quadratures infernales
Désormais je t'obeirai à la lettre
Et ce sans maudire.